L'HISTOIRE DU MANOIR DU STANG

Le manoir du Stang, simple gentilhommière, fut conçu en cette époque d'art et de prospérité qui vit surgir en Bretagne tant de clochers à jour et de porches en ogives.

Ce n'était pas la demeure de riches seigneurs, mais le logis de gentilshommes campagnards allant au champ l'épée au coté.

Le Stang depuis sa construction au début du XV siécle jusqu'à nos jours a changé une seule fois de propriétaire à la fin du XVIII siécle


XV siécle

Le Stang construit au début du XV éme siécle est un modeste manoir se composant d'un porche d'entrée et d'une partie de la façade sud actuelle.

On y entre directement dans une grande salle ayant à sa droite une autre salle qui n'était peut étre qu'une vaste cuisine.

Un escalier à vis en granit permet de monter aux chambres ou l'on entrait par de petites portes en ogive qui existent toujours.

En revenant au dehors, le bas de la cour, face au porche d'entrée, est occupée par une longére de service qui fut remplacée au XVII siécle.

Un haut mur partant de l'extérieur de cette longére va rejoindre le mur d'enceinte fermant ainsi le quadrilatére.


XVII siécle

Une petite aile est construite en retour prés du porche, avec son haut toit d'ardoise et sa jolie lucarne.

De cette époque date aussi le colombier construit sur le porche, coiffant la porte cavaliére.

Ceci prouve que les propriétaires au Stang possédaient alors un minimum de 150 ha

A l'intérieur du manoir, les cheminées de pierre de la grande salle et de la chambre au dessus furent entiérement recouvertes de panneaux de bois.

Les murs furent lambrissés et un oratoire fut aménagé au 1er étage avec son plafond voute peint en bleu étoile d'or

En 1664, la vieille longére de service fut abattu et remplacée par un corps de logis de 25 mètres avec des fenêtres aux embrasures de granit et de jolies lucarnes à l'étage.

Un porche édifié au centre était surmonté d'un pavillon haut de belle allure.

Ce batiment construit pour de nombreux usages, servant à l'engrangement des récoltes, au logement des domestiques et, le rez de chaussée était réservé aux chevaux.


XVIII siécle

Réfection de 1720 : Le désir de modernisation des façades aux grandes fenêtres ouvertes largement au soleil ; et le mécontentement des impôts sur les portes et fenêtres qui chargeaient doublement les fenêtres à meneau, décident à démolir tant bien que mal la façade du manoir. Les meneaux disparurent et de grandes fenêtres les remplacent.

Importante construction en 1760 : Le manoir fut allongé de 6m, haut de 15m et large de 13m, termina le corps du logis.

Le mur arriére qui n'avait qu'une hauteur de soupente, fut monté jusqu'au 2éme étage. L'ancien toit fut abattu en partie, et une nouvelle charpente édifiée.

Une grande partie de la tourelle de l'escalier fut couverte par le toit.

L'intérieur du manoir se trouva amélioré. Une grande cuisine fut aménagée et l'ancienne donnant sur la façade, devint un charmant salon aux boiseries Louis XV. A l'étage, 3 nouvelles chambres furent meublées et lambrissées améliorant le confort de la vieille demeure.


XX siècle

Le corps de logis construit en 1664, menaçant de s'effondrer, fut abattu en 1958 pour permettre la construction du grand logis actuel.

Celui ci fut réédifié avec les pierres et selon les plans de la construction précédente mais avec un étage supplumentaire et monté sur cave.

En 1972, une tour de 4 étages avec un ascenseur, permit de relier le manoir au grand logis, réalisant un ensemble harmonieux de tous les bâtiments.


Photos

réservez